Photothèque des laboratoires de l'IN2P3

Home \ Keyword 50ansIN2P3 \

Vue du dispositif de la première expérience réalisée au GANIL.

IN2P3-GANIL-PREMIERE-EXPERIENCE.jpg Le LPC Caen, Des réalisations récentes (2000-2020). Dans la continuité de NEMO3, le projet SUPERNEMO permettra d’obtenir la meilleure mesure sur le temps de vie de la désintégration double beta sans neutrino (ββ0v) au LSM à Modane.ThumbnailsSpectromètre SPEG.Le LPC Caen, Des réalisations récentes (2000-2020). Dans la continuité de NEMO3, le projet SUPERNEMO permettra d’obtenir la meilleure mesure sur le temps de vie de la désintégration double beta sans neutrino (ββ0v) au LSM à Modane.ThumbnailsSpectromètre SPEG.Le LPC Caen, Des réalisations récentes (2000-2020). Dans la continuité de NEMO3, le projet SUPERNEMO permettra d’obtenir la meilleure mesure sur le temps de vie de la désintégration double beta sans neutrino (ββ0v) au LSM à Modane.ThumbnailsSpectromètre SPEG.

© GANIL / Photothèque IN2P3

La première expérience réalisée au GANIL en janvier 1983 visait à étudier les caractéristiques des fragments (noyaux d’atomes) produits lors de la collision d’ions lourds d’argon-40 accélérés à près d’un tiers de la vitesse de la lumière avec les noyaux d’atomes de cibles d’or et de nickel. Le porte-parole de l’expérience, Daniel Guerreau, sera directeur du GANIL de 1995 à 2000.

Author
GANIL
Dimensions
1181*789
File
IN2P3-GANIL-PREMIERE-EXPERIENCE.jpg
Filesize
1164 KB
Visits
318
Downloads
1