Photothèque des laboratoires de l'IN2P3

5_d_p_carte_electronique_experience_atlas_00223.jpg 5 d p carte electronique experience atlas 00220Thumbnails5 d p carte electronique experience atlas 002245 d p carte electronique experience atlas 00220Thumbnails5 d p carte electronique experience atlas 002245 d p carte electronique experience atlas 00220Thumbnails5 d p carte electronique experience atlas 002245 d p carte electronique experience atlas 00220Thumbnails5 d p carte electronique experience atlas 00224

Carte électronique front-end du calorimètre électromagnétique de l'expérience ATLAS

Cette carte est le fruit d'un travail partagé entre l'association du LAL à Orsay et du DAPNIA à Saclay, et du laboratoire Nevis Labs à New York. Elle est le résultat de 12 années de R&Ds d'abord menées individuellement par les deux partenaires jusqu'en 1996, puis de façon commune par la suite.
Elle héberge 128 voies de mesure à très haute résolution de l'énergie des particules stoppées par le détecteur, sur une large gamme dynamique de 1 à 65000. En plus des contraintes liées à sa grande taille (40 x 40 cm), elle doit faire face à un environnement fortement radiatif puisqu'elle est montée à l'intérieur de ce détecteur géant. Cela a impliqué le développement de 11 circuits intégrés spécifiques (ASICs) en plus de la sélection pour leur tenue aux radiations des composants commerciaux utilisés. Les technologies très variées mises en oeuvre représentent l'état de l'art de l'époque, et on retrouve aussi bien des amplificateurs sur support céramique que des ASICs Rad-Hard ou des liaisons optiques Gigabit pour la lecture des données de physique.
Cette carte a été produite en 2005 à 1628 exemplaires, dont la plupart resteront en service sur le LHC jusque vers 2030.